Je suis venu te dire…

Comme l’a chanté Gainsbourg, je suis venu te dire que je m’en vais. Et tes larmes n’y pourront rien changer…Tu suffoques, tu blêmis à présent qu’a sonné l’heure…

Bon, rien d’aussi dramatique, même si la petite larme a bien du être versée.

6 ans de vie en Californie. 282 articles sur ce blog, 3239 photos, et de nombreux commentaires écrits ou oraux, un petit plus pour maintenir le lien à 10 000 km de distance ou simplement donner des envies d’évasion. Cette même envie s’est faire ressentir ces derniers temps, et nous a poussés à tout empaqueter à nouveau, charger un autre conteneur et s’envoler pour l’Amérique du Sud, direction la Colombie et Bogota.

Aujourd’hui, 21 août 2016 (J+1) : tout reste à commencer, apprendre, découvrir et espérons le, apprécier.

Si par hasard (ou pas), l’envie (encore elle) vous prenait de savoir à quoi ressemble notre vie plus au Sud, un nouveau blog est en cours de construction. Suivant la logique de l’existant, il s’appellera “https://desfabogota.wordpress.com

Hasta Luego ou hasta la vista (baby).

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Der des der à San Francisco…

Derniers jours au niveau de la mer avant de prendre de la hauteur. 2 jours, 3 nuits dans la ville, se balader, se reposer à l’hotel, sortir diner et rentrer à pied (en manteau!), l’experience n’en est que meilleure. Louer des vélos pour traverser la ville, longer la côte, se faire décoiffer en traversant le “Golden Gate”, tout juste apercevoir le premier pilier du pont presque totalement embrumé, et le dernier sous un ciel bleu totalement dégagé, c’est bien l’été à “Frisco”. C’est aussi voir (et fuir) de longues files d’attente, pour “bruncher » une belle omelette le dimanche matin, quelques vieux bisons dans le magnifique parc du Golden Gate, et la superbe expo du “De Young Museum”, “Ed Ruscha and the Great American West” (ceux qui aime lire Kerouac se régaleront du travail de l’artiste). Et comme le dit la chanson : “Quand San Francisco s’embrume, quand San Francisco s’allume, San Francisco…

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , | 3 commentaires

Chtit tour de France

Paris->Beaujolais->Haute Savoie->Vercors->Beaujolais->Normandie->Paris. Beau programme pour ces vacances. Qui a dit qu’on faisait beaucoup de km aux États-Unis? Revoir les amis parisiens, saint nizards, notre maison bois quittée en 2010, la famille dans les vignobles et notre Normandie…

Volga, border collie iséroise, reprend l’histoire où nous l’avions laissée, pour une nouvelle partie de “va chercher baballe”. Les arbres plantés dans notre jardin ont bien poussé, quelques maisons dans le village aussi, mais l’atmosphère est la même, paisible et conviviale. Des orages, des spectacles de cowboy (!!), quelques bons plats lyonnais et huîtres de la Manche, et me voilà de nouveau survolant le Groenland, la banquise pour un spectacle à peine croyable à bord du 747 de United! Un dernier saut de puce avant de nouvelles aventures.

Publié dans France | 1 commentaire

Cabane d’alpage

Comme le promet, un bouquin d’Olaf Candau, j’en prendrai bien pour un an. Avoir ces alpages, verts (vifs et presque fluorescents), face à cette chaîne du Mont-Blanc, comme retraite, fait rêver les marcheurs. Il s’y dégage une grande sérénité. Le contraste est frappant avec les collines de Californie, jaunes, brûlées par le soleil. Cette verdure est rafraîchissante, comme si ces mois sans pluie dans le Grand Ouest nous avaient assoiffés. Du désert de Platé à la Pointe Percée, en passant par le chalet de Chapeau, chaque angle de vue sur ces hauts lieux en vaut la peine. L’éventuel touriste texan en vacance en France, après s’être pris un claque à Paris ou Versailles, doit probablement s’asseoir une seconde fois devant un tel spectacle, pour reprendre son souffle.

Publié dans France | Tagué , , | 1 commentaire

Le soleil a rendez-vous avec la lune.

74 – Plateau d’Assy, 1010m, camp de base 2016
Retrouvailles dans l’appartement familial face au Mont-Blanc. Pas pour y soigner la tuberculose, comme dans les sanatoriums voisins, mais s’y ressourcer, face aux glaciers, au pied des Fiz. L’église atypique, du XXième siècle, à l’art moderne où de nombreux artistes comme Chagall, Matisse ou Bonnard ont contribué à la décoration, se situe au pied de notre dortoir. Ultime cadeau, la lune sortira chaque soir illuminer le toit de l’Europe, alors qu’ivres de houblons et de raisins fermentés, nous nous demandons si nous ne rêvons pas. Endormons nous, les grands espaces nous attendent.

Publié dans France, Uncategorized | Tagué , | Laisser un commentaire

Détour par Versailles.

4 ans après ma dernière visite en France (presque 7 pour Paris) et à peine débarqué, je suis à l’affût des nouveautés, et des différences avec les US. Nouveaux buildings, nouvelles enseignes de supérette, nouvelles voitures françaises, encore plus de velibs, l’odeur de cigarette titille toujours les narines, la sonnerie du métro reste la même (l’odeur aussi) mais globalement c’est l’architecture qui ré-étonne, ré-éblouit. Roulez dans les petites rues parisiennes, sur les voies sur berges, embrayer et débrayer, tout ceci semble à nouveau étranger mais agréable. Tout juste sorti de l’avion, quoi de mieux que de filer à Versailles? Le parc du château offre toujours la même impression, de somptueux jardins, de grands espaces, de la pierre et son Histoire. Petit tour au Grand Trianon, sur le canal en barque et sous les parasols bienvenus pour un demi pression (pas une pinte).

Publié dans France, Uncategorized | Tagué , | Laisser un commentaire

Un parc, deux expériences

Week-end du 4 juillet, Yosemite est une destination très prisée. Avoir un permis “wilderness”, est un peu l’inconnu. Février est l’ouverture des réservations pour la saison avec des loteries pour certains départs, mais des places de dernières minutes sont préservées…

Pendant les brefs explications du Ranger sur les règles : ne pas planter sa tente à moins de 2km d’une route, 30 mètres d’un lac, d’un sentier, la cohabitation avec les ours, les quelques règles d’hygiènes, un autre ranger renseignait des touristes qui dormaient en hôtel : commencer la visite de la vallée a 6h du matin pour éviter les bouchons, une fois garé ne plus bouger de la journée car sinon c’est impossible de retrouver une place,…
Nos généreux conducteurs (auto stop), et des amis nous racontaient que pour passer la barrière de contrôle à l’entrée du parc, il fallait 2 heures chaque matin! qu’une des routes de Yosemite “Glacier Point” et son parking étaient saturés, que des bus étaient en place pour déposer au point de vue, là encore une heure de queue pour y rentrer. Vendredi 15h, tous les campings du parc étaient “full”, ne parlons pas des logements à l’intérieur du parc, réservés depuis des mois, ne laissant que la possibilité de dormir à l’extérieur du parc, et de faire la queue a chaque re-entrée.

+20% de fréquentation par rapport à l’année dernière! Yosemite, comme d’autre parcs nationaux, atteint un niveau de saturation important. Mieux vaut y être préparé, comprendre les alternatives, spécialement les longs week-ends d’été…

Une règle semble s’appliquer : le 95/5 (95% des personnes sur 5 % des espaces, et 5% sur les 95% restant). En “backcountry”, les animaux sont plus nombreux que les marcheurs. Il est temps d’établir un comparatif avec Chamonix!

Publié dans Backpacking, Yosemite | Laisser un commentaire